Quelles sont les nouvelles aides disponibles pour compenser MaPrimeRénov

Quelles sont les nouvelles aides disponibles pour compenser MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ a subi une baisse en raison du plan d’économies de 10 milliards d’euros de l’État. Toutefois, plusieurs autres aides sont disponibles et cumulables avec MaPrimeRénov’ afin de compenser cette diminution.

La baisse de MaPrimeRénov’

La réduction de l’enveloppe budgétaire de MaPrimeRénov’ en raison du plan d’économies de 10 milliards d’euros de l’État constitue un sujet d’intérêt majeur dans le domaine de la rénovation énergétique des logements.

MaPrimeRénov’, un dispositif visant à soutenir les propriétaires dans leurs projets de rénovation énergétique, a vu sa dotation diminuer de 30 %. Cette réduction se traduit par une baisse des aides accordées aux ménages, notamment pour des travaux tels que l’installation de poêles à granulés ou à bûches.

Par exemple, à partir du 1er avril, les aides sont réduites de 2 500 à 1 800 euros pour les ménages les plus modestes, et de 2 000 à 1 500 euros pour les autres foyers éligibles. Ces changements ont des répercussions directes sur la capacité des propriétaires à entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Les nouvelles aides disponibles pour compenser MaPrimeRénov’

Les nouvelles aides disponibles pour compenser MaPrimeRénov’ offrent aux propriétaires une gamme d’options pour financer leurs travaux de rénovation énergétique. Tout d’abord, il y a les certificats d’économies d’énergie (CEE) proposés par les entreprises privées. Ces aides sont soumises à un plafond de ressources et leur montant dépend de l’importance des économies d’énergie réalisées.

Ensuite, il y a l’écoprêt à taux zéro (éco-PTZ), qui constitue un prêt sans intérêt pouvant couvrir les travaux non pris en charge par MaPrimeRénov’. Le montant maximum de ce prêt s’élève à 30 000 euros, offrant ainsi une source de financement supplémentaire pour les projets de rénovation.

Lire aussi :  Déclaration de revenus 2024 : Les cases à cocher pour réduire vos dépenses fiscales

Par ailleurs, l’organisme Action Logement propose également un prêt avantageux, avec un taux d’intérêt de seulement 1,5 %, pour un montant pouvant atteindre 10 000 euros. Cette option offre aux propriétaires une alternative intéressante pour compléter le financement de leurs travaux.

Enfin, le chèque énergie est une autre aide disponible, envoyée directement aux ménages éligibles. Ce chèque, dont le montant varie entre 48 et 277 euros, permet aux bénéficiaires de bénéficier d’une réduction sur leurs factures d’énergie, grâce à un taux de TVA réduit.

Un Éventail d’Aides pour la Rénovation Énergétique

En plus de MaPrimeRénov’, qui constitue une aide gouvernementale majeure pour la rénovation énergétique des logements. De nombreuses collectivités locales, qu’elles soient au niveau communal, départemental ou régional, proposent également des aides spécifiques pour la rénovation des logements.

Ces aides locales peuvent varier en fonction de la politique et des ressources disponibles de chaque collectivité, mais elles peuvent souvent compléter efficacement les aides nationales.

L’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil) joue un rôle clé en fournissant des informations sur ces différentes aides dans le site service-public.fr. le moteur de recherche permet aux propriétaires et aux rénovateurs potentiels de connaître les différentes aides disponibles dans leur région.

Ce moteur de recherche fournit des informations détaillées sur les programmes d’aide spécifiques, les critères d’éligibilité, les montants disponibles et les démarches à suivre pour bénéficier de ces aides.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles