Prime cachée de 5 000 euros pour certains propriétaires immobiliers êtes-vous éligible

Prime cachée de 5 000 euros pour certains propriétaires immobiliers : êtes-vous éligible ?

Le gouvernement a récemment mis en place une prime de 5 000 euros pour inciter les propriétaires à louer leurs logements vacants ou secondaires, dans le but de lutter contre la pénurie de logements dans certaines zones rurales.

Peu connue du grand public, cette prime pourrait pourtant s’avérer très intéressante pour de nombreux propriétaires désireux de mieux rentabiliser leur bien. Pour en bénéficier, les propriétaires doivent louer leur bien pendant au moins un an dans des zones rurales où la pénurie de logements est importante.

Le gouvernement a étendu cette mesure à 2 500 communes supplémentaires, afin de couvrir le plus grand nombre possible de zones touchées par la pénurie de logements.

Qui peut en bénéficier ?

Cette prime de 5 000 euros s’adresse aux propriétaires de logements vacants ou de résidences secondaires dans les zones rurales où la pression immobilière est forte.

Pour en bénéficier, les propriétaires doivent louer leur bien pendant au moins un an. La prime est versée lorsque le bien est effectivement loué. Les logements doivent également répondre à certains critères de décence, notamment en termes de surface minimale, de sécurité, d’hygiène et de performance énergétique.

De plus, les travaux de rénovation doivent être subventionnés par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour que la prime soit versée.

Les zones concernées

La prime de 5 000 euros s’applique dans les zones rurales où la demande de logements est supérieure à l’offre. Le gouvernement a étendu cette mesure à 2 500 communes supplémentaires afin de couvrir le plus grand nombre possible de zones touchées par la pénurie de logements.

Lire aussi :  Pourquoi le prix de l'immobilier chute dans ses villes côtières ?

Ces zones sont principalement situées dans la « diagonale du vide », une région qui s’étend du nord-est au sud-ouest de la France, caractérisée par un exode rural important et une population vieillissante.

Sont éligibles les communes classées aux niveaux 5, 6 ou 7 de la grille de densité communale publiée par l’Insee. L’objectif est de revitaliser ces zones rurales en incitant les propriétaires à remettre sur le marché leurs logements vacants ou secondaires.

Les démarches pour la demander

Pour bénéficier de cette prime de 5 000 euros, les propriétaires doivent suivre une procédure en plusieurs étapes. Tout d’abord, ils doivent vérifier que leur bien est situé dans l’une des zones éligibles, c’est-à-dire dans une commune classée aux niveaux indiqués dans la zone concernée et faire l’objet d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) ou d’un programme d’intérêt général d’amélioration de l’habitat (PIG).

Ensuite, il doit s’assurer que son logement répond aux critères de décence en termes de surface minimale, de sécurité, de salubrité et de performance énergétique.

Une fois ces vérifications effectuées, le propriétaire peut mettre son bien en location pour une durée minimale d’un an et en informer les autorités compétentes.

Enfin, lorsque le bien est effectivement loué, il peut demander la prime aux autorités compétentes, en fournissant les pièces justificatives nécessaires. Le versement de la subvention de 5 000 euros est conditionné à l’achèvement des travaux subventionnés par l’Anah.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles