Le plus grand promoteur immobilier de France annonce un plan social suite à la crise immobilière

Le plus grand promoteur immobilier de France annonce un plan social suite à la crise immobilière

Dans un contexte marqué par une crise immobilière, le plus grand promoteur immobilier de France, Nexity, se retrouve contraint d’annoncer un plan social. Face à cette situation préoccupante, l’entreprise a pris des mesures importantes pour faire face à la crise.

Nexity prend des dispositions face à la crise

Ce promoteur immobilier a déjà annoncé qu’il informerait et consulterait les représentants élus du personnel, tels que les comités sociaux et économiques (CSE), avant de prendre des décisions importantes affectant les employés, tel que la mise en place d’un plan social. L’employeur a fourni à ces représentants toutes les informations pertinentes sur la décision envisagée et leur a donné l’occasion de formuler des avis et des recommandations sur la question.

En fait, le PDG de Nexity a déjà lancé une alerte depuis plusieurs mois concernant la difficulté du marché et la rentabilité du secteur, ainsi les impacts qui en découleront. En 2023, un recul de 30 % par rapport aux ventes de logements neufs de l’année précédente avait déjà été annoncé.

Réduction des effectifs dans l’immobilier : Une décision justifiée

Le PDG de cette grande entreprise immobilière a justifié une mesure de réduction des effectifs dans un contexte marqué par la saturation du marché immobilier et une hausse continue des coûts des matières premières, liée au conflit ukraino-russe. Dans cette perspective, la nécessité de produire des logements abordables a conduit à envisager la réduction des coûts, notamment par le biais de licenciements.

Une estimation initiale évoque environ 300 000 suppressions d’emplois dans l’ensemble du secteur immobilier, ce qui aura un impact majeur sur de nombreux travailleurs du domaine. Alors que cette décision se concrétise progressivement, elle suscite des inquiétudes quant à ses répercussions sur l’emploi et le secteur immobilier dans son ensemble.

Lire aussi :  Immobilier : que faire face à l’exercice du droit de préemption par la mairie ?

Performance financière de Nexity et les conséquences de ces mesures

En 2023, Nexity a enregistré un chiffre d’affaires de 4,27 milliards d’euros, marquant ainsi une baisse de 9 % par rapport aux chiffres de l’année précédente. Ce résultat est légèrement inférieur à l’objectif de 4,30 milliards d’euros.

Cet objectif avait déjà été revu à la baisse en cours d’année, mais malgré cela, il n’a pas été atteint. En conséquence de la situation financière difficile en 2023, l’entreprise a décidé de ne pas verser de dividendes aux actionnaires, annulant ainsi le versement initialement prévu de 2,50 euros par action.

Par ailleurs, Nexity s’est engagée à réduire sa dette, qui a effectivement diminué au cours de l’année 2023, passant de 820 millions d’euros nets à 776 millions d’euros à la fin de l’exercice. Cependant, cette réduction est considérée comme modeste par rapport à l’objectif de l’entreprise, qui vise à ramener sa dette à 500 millions d’euros d’ici la fin de l’année 2025.

Ainsi, bien que des progrès aient été réalisés en 2023, l’entreprise doit continuer ses efforts pour atteindre son objectif à long terme en matière de réduction de la dette.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

En qualité de responsable éditorial, j'apporte ma vaste expérience dans les domaines de l'immobilier et du logement. Mon rôle consiste à partager activement mon savoir-faire, contribuant ainsi à renforcer notre positionnement dans ces secteurs passionnants.

Voir tous les articles