La nouvelle capacité d'emprunt pour le premier trimestre 2024 selon vos revenus

La nouvelle capacité d’emprunt pour le premier trimestre 2024 selon vos revenus

La baisse des taux de crédit immobilier est l’une des principales bonnes nouvelles de ce déut d’année. Étant en constante hausse depuis le commencement des crises mondiales, ces taux semblent avoir atteint leur pic et commencent à faire machine arrière pour retrouver son attractivité d’antan.

Les investisseurs ainsi que les promoteurs retrouvent ainsi le sourire face à ce revirement de situation tant attendu. La reprise du secteur immobilier semble ainsi se profiler à l’horizon.

Les stratégies des banques

Les taux directeurs de la BCE ayant augmenté pour limiter la crise il y a quelques années, les établissements bancaires ont aussi été contraints d’également hausser leurs taux de crédit. Il faut savoir que cette situation a eu pour effet de diminuer encore plus le pouvoir d’achat des foyers. De quoi accroître leur incapacité à contracter des emprunts auprès des banques. De leur côté, les institutions bancaires ont également subi les impacts de la crise, car avec cette diminution des prêts contractés, leur chiffre d’affaires a également été revu à la baisse.

La situation ayant changé, on peut constater le changement de tendance des taux appliqués auprès des banques, avoisinant en moyenne ce premier mois de 2024 les 3,90 % contre 4,20 % en moyenne l’an précédent. L’objectif de ces dernières à l’heure actuelle est de faire le maximum de contrats pour combler les manques lors des phases de crise. L’on pourrait donc voir des taux encore plus bas lors des prochains mois qui suivent. En effet, ils proposeront des taux compétitifs pour attirer de plus en plus de ménages ou d’investisseurs.

Lire aussi :  Les banques accordent de nouveau des crédits facilement, mais à quels taux ?

Combien est ce qu’on peut emprunter ?

La capacité d’emprunt dépend tout d’abord des revenus annuels d’une personne ou d’un foyer. Les taux étant en diminution, la faculté d’emprunter est donc à la hausse. Un individu gagnant 30 000 euros par année peut aujourd’hui avoir un prêt de 107 121 euros en 2024. Auparavant, il n’aurait pu avoir que 104 308 euros, soit une augmentation de capacité de 2 753 euros donc.

En effet, sans grande surprise plus les ressources sont élevées, mieux on peut profiter de la baisse des taux. Si l’on prend par exemple une personne ayant des revenus annuels de 70 000 euros, il peut s’octroyer des emprunts allant jusqu’à 249 948 euros soit une élévation de 6 424 euros par rapport à la fin d’année 2023.

Par ailleurs, la situation est aussi profitable pour les foyers plus aisés. En effet, des améliorations allant jusqu’à 9 177 euros peuvent être obtenues par une famille gagnant 100 000 euros par année. Une très grande différence par rapport au mois de décembre dernier.

Faut-il faire un crédit immobilier dès maintenant ?

Il est préférable d’attendre encore un mois ou deux avant  réellement de se lancer dans un prêt immobilier. Dans un premier lieu, grâce à la concurrence pure et parfaite entre les banques, les taux diminuent certainement encore. Et deuxièmement, les prix des biens sur le marché devront encore subir une baisse dans les prochains mois qui suivent.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

En qualité de responsable éditorial, j'apporte ma vaste expérience dans les domaines de l'immobilier et du logement. Mon rôle consiste à partager activement mon savoir-faire, contribuant ainsi à renforcer notre positionnement dans ces secteurs passionnants.

Voir tous les articles