Investissement immobilier fractionné : les dernières tendances du crowdfunding qui font peur

Investissement immobilier fractionné : les dernières tendances du crowdfunding qui font peur

Le crowdfunding présente des opportunités impressionnantes. En ce moment, il s’agit d’une pratique qui est de plus en plus courante. Mais elle suscite à la fois aussi l’intérêt et l’inquiétude d’un grand nombre de personnes.

Ce qu’il faut savoir concernant le crowdfunding

Le crowdfunding ou financement participatif est un modèle de financement se reposant sur la contribution financière de nombreux individus. L’investissement est réalisé généralement via des plateformes en ligne dédiées.

Ce genre d’investissement permet de mobiliser un grand nombre de petites contributions dans le but d’atteindre un objectif financier global. Il faut savoir que trois principaux types de crowdfunding existent avec le financement participatif en dons, en prêts et en investissements.

En général, le crowdfunding est utilisé pour compléter d’autres outils de financement comme les prêts d’honneur, les emprunts bancaires ou les micro-crédits. C’est une solution parfaite permettant aux intéressés d’entrer en contact avec divers financeurs.

Le crowdfunding est destiné aux créateurs, entrepreneurs ou associations ne possédant pas des fonds nécessaires leur permettant de mettre en œuvre des projets de création ou de développement d’activité.

Les divers avantages du crowdfunding

Le crowdfunding apporte de nombreux bénéfices intéressants. D’abord, il s’agit d’un choix parfait pour les entrepreneurs et créateurs qui pourraient avoir du mal à bénéficier d’un financement par des voies traditionnelles.

Ensuite, la campagne de crowdfunding peut être un moyen intéressant pour tester le marché. En effet, avec ce choix, il est possible de mesurer l’intérêt et la demande concernant un produit ou un projet. Ce qui est un point important pour garantir son efficacité avant son lancement officiel.

Lire aussi :  Crise immobilière : les stratégies gagnantes de ces nouveaux acteurs du marché

D’un autre côté, le crowdfunding favorise considérablement la connexion entre les créateurs de projets et leur public. De ce fait, il est en mesure de créer une communauté engagée capable de fournir des commentaires et des conseils précieux.

Puis, il permet également aux entreprises de diversifier leurs sources de financement. Cela peut les aider à réduire leur dépendance à l’égard des prêts bancaires traditionnels.

Un aperçu de la situation actuelle du crowdfunding

Le crowdfunding a connu une baisse de collecte pour la première fois de son histoire par rapport à 2022. Cette diminution s’est accompagnée d’une baisse du ticket moyen des investisseurs, ainsi que d’une augmentation des retards de remboursement et du taux de défaut. Globalement, le crowdfunding, tous secteurs confondus, a enregistré une baisse de 11,3 % de sa collecte en 2023.

Cette baisse de la collecte peut s’expliquer par plusieurs facteurs. Ceux-ci peuvent être la méfiance accrue des investisseurs suite aux retards et défauts de paiement constatés, ainsi que la prise de conscience des risques inhérents à ce type d’investissement. À cause de ces risques accrus de retards de remboursement et de défaillances dans certains secteurs, l’année 2024 pourrait être une année délicate pour le crowdfunding.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles