Initiative choc des familles de délinquants risquent de perdre leur HLM dans cette ville

Initiative choc : des familles de délinquants risquent de perdre leur HLM dans cette ville

Des familles de délinquants risquent de perdre leur HLM dans la ville de Compiègne, située dans les Hauts-de-France. Cette initiative, baptisée « Système de Malus dans l’Octroi des Logements Sociaux », est un système de notation qui évalue le comportement des locataires et de leur famille, et influe directement sur le renouvellement de leur bail. Cette mesure a suscité diverses réactions, allant de l’approbation à la critique.

Un système de malus dans l’octroi des logements sociaux

Un système de malus dans l’octroi des logements sociaux a été instauré par le maire de la ville de Compiègne, dans l’Oise. Ce système impose des pénalités, sous forme de points perdus, lorsque l’un des membres de la famille a été impliqué dans des infractions ou des affaires judiciaires. Il s’agit d’un système de malus appliqué à la distribution des logements sociaux.

Les offices HLM ont même le droit de résilier le bail d’une famille dont les enfants sont impliqués dans des activités liées au trafic de drogue. En conséquence, lorsque ces mesures s’appliquent, les délais d’attente pour les familles ayant des membres avec des antécédents judiciaires sont prolongés, rendant leur situation plus difficile et prolongeant leur période d’attente pour un logement social.

Diminution ou Augmentation de points par rapport à la conduite

Dans le cadre de l’évaluation de la conduite des habitants, chacun sera jugé en fonction de son comportement et de son impact sur la vie des autres résidents de la ville. Pour les individus qui commettent des infractions, des points seront retirés. Par exemple, en cas de perturbations dans le voisinage ou de peines infligées pour violence, la famille verra son compte diminué de 10 points.

Lire aussi :  Logements sociaux : clés pour un logement HLM rapide

De même, pour les activités de commerce illicite et clandestin de stupéfiants, un retrait de 25 points sera appliqué à leur profil. Toute condamnation ou perturbation aura des répercussions sur l’attribution des logements. En revanche, une conduite exemplaire peut également rapporter des points à toute la famille. Si un membre de la famille s’engage activement dans la vie locale ou travaille ardemment pour le bien de la ville, un bonus de 5 points sera ajouté à leur compte.

Des réactions face à cette décision du maire de Compiègne

L’introduction du système de malus par le maire de Compiègne a suscité des réactions mitigées. L’objectif de l’idée visant à réduire les infractions et à appréhender les problèmes sociaux dans les HLM est louable.

Cependant, certaines personnes considèrent que ce système est trop strict et peut conduire à la discrimination. Ils soutiennent quelle que soit la situation des familles, elles ont toutes besoin d’un logement pour s’abriter et se sentir en sécurité.

En revanche, d’autres résidents, en particulier ceux qui sont situés à proximité des logements concernés ou qui sont victimes de violence et de comportements inappropriés, soutiennent cette initiative et approuvent la décision des autorités de la ville.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

En qualité de responsable éditorial, j'apporte ma vaste expérience dans les domaines de l'immobilier et du logement. Mon rôle consiste à partager activement mon savoir-faire, contribuant ainsi à renforcer notre positionnement dans ces secteurs passionnants.

Voir tous les articles