Immobilier : pourquoi l'INSEE suggère d'investir maintenant !

Immobilier : pourquoi l’INSEE suggère d’investir maintenant !

L’Institut national de la statistique et des études économiques a identifié plusieurs facteurs favorisant l’investissement dans l’immobilier, notamment la demande locative qui dépasse largement l’offre, la raréfaction des nouvelles constructions, ainsi que les logements interdits à la location en raison de leur classement au DPE.

La demande locative qui dépasse largement l’offre

Actuellement, de nombreux Français, qu’ils soient étudiants, salariés ou retraités, rencontrent des difficultés pour trouver un logement. L’offre de logements disponibles est moins importante que la demande. Cette augmentation du nombre de locataires s’explique en partie par la croissance démographique prévue dans les prochaines décennies en France.

On estime qu’il y aura 4 millions de foyers supplémentaires dans le pays d’ici 2050, soit en moyenne 133 000 nouveaux ménages s’installant chaque année, selon une étude de l’Insee.

Cette évolution est en partie attribuable à une augmentation de la démographie, mais surtout à une augmentation du nombre de familles monoparentales et de personnes vivant seules. Par conséquent, il y aura un besoin croissant de logements pour répondre à cette demande en hausse.

La raréfaction des constructions

La construction de nouveaux logements est de plus en plus rare, avec une diminution de moitié l’année dernière, ce qui a réduit le nombre total de logements disponibles. De plus, les nouvelles mesures étatiques ne facilitent pas les choses. Cela est attribuable à une loi de 2021 qui impose des restrictions sévères sur l’artificialisation des sols et, par conséquent, sur le nombre de permis de construire délivrés. L’objectif de cette loi est de réduire de moitié le taux d’artificialisation d’ici 2031 et d’atteindre un état de « zéro artificialisation nette » d’ici 2050.

Lire aussi :  Louer un bien à votre enfant : découvrez les avantages fiscaux insoupçonnés

Par conséquent, les terrains constructibles deviennent de plus en plus rares et les parcelles disponibles pour la construction de logements sont de plus en plus coûteuses. Cette situation prévoit une augmentation de la demande de logements dans les années à venir, alors que l’offre ne pourra pas suivre cette croissance. Cela crée des opportunités d’investissement immobilier intéressantes.

Les interdictions à la location

La généralisation des diagnostics de performance énergétique (DPE) va entraîner le retrait de millions de logements du marché locatif, ce qui contribuera à la raréfaction de l’offre de logements disponibles. Les habitations classées F et G seront progressivement interdites à la location en 2025 et 2028, tandis que les logements notés E seront concernés à partir de 2034.

En réaction, de nombreux propriétaires cherchent à vendre leurs biens plutôt que de les proposer à la location dans les années à venir. Cette évolution du marché immobilier crée une opportunité d’investissement intéressante pour les investisseurs, qui pourront tirer profit de la mise en vente de ces logements.

De nombreux logements sont actuellement sur le marché raison de difficultés à les louer, à des prix réellement compétitifs. Les études montrent ainsi qu’il en vaut la peine d’effectuer une acquisition dès maintenant et d’investir ensuite dans des rénovations pour répondre aux normes actuelles.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

En qualité de responsable éditorial, j'apporte ma vaste expérience dans les domaines de l'immobilier et du logement. Mon rôle consiste à partager activement mon savoir-faire, contribuant ainsi à renforcer notre positionnement dans ces secteurs passionnants.

Voir tous les articles