Immobilier et défiscalisation pourquoi l'ancien est désormais la seule option restante

Immobilier et défiscalisation : pourquoi l’ancien est désormais la seule option restante ?

Avec la fin imminente du dispositif Pinel, le paysage de l’investissement immobilier en France va bientôt connaitre une transformation significative. Ce changement laisse les investisseurs avec une seule alternative viable afin de leur permettre de bénéficier d’avantages fiscaux. Il s’agit de l’achat de biens immobiliers anciens.

Investir dans le neuf devient moins attractif

Il faut savoir que bientôt le neuf ne va plus être en mesure d’offrir des réductions fiscales. En effet, les avantages fiscaux qu’il offrait autrefois deviennent moins attractifs.

Il est bien de rappeler que depuis plus de 35 ans, divers régimes fiscaux ont encouragé l’investissement dans l’immobilier neuf. Ce dernier offrait aux particuliers des avantages fiscaux intéressants et significatifs.

Toutefois, ces dernières années, l’intérêt pour le Pinel a diminué, en partie à cause de son érosion progressive en matière d’avantages fiscaux. Ce qui fait que le neuf est désormais perçu comme une option de plus en plus coûteuse et rare.

Un aperçu des dispositifs de défiscalisation dans l’ancien

Il est essentiel de préciser que plusieurs dispositifs de défiscalisation pour l’immobilier ancien restent à la disposition des investisseurs. Il est réalisable de parler de Denormandie qui offre jusqu’à 63 000 euros de réduction d’impôts pour ceux qui investissent dans des biens à rénover dans certaines zones éligibles. Ce dispositif a pour but d’encourager la réhabilitation des logements anciens.

Ensuite, il y a le dispositif Loc’Avantages qui permet aux propriétaires de bénéficier d’une réduction d’impôt sans nécessiter de travaux, sous certaines conditions.

En effet, pour en profiter, les propriétaires doivent louer leur bien à des niveaux de loyer inférieurs au marché. Ce mécanisme est particulièrement attractif pour ceux qui souhaitent investir sans les contraintes des rénovations.

Lire aussi :  Les enchères dégressives dans l'immobilier : un bon plan où le prix baisse toutes les 30 secondes

D’un autre point de vue, le classique déficit foncier reste aussi une option prisée. Il permet de déduire de ses revenus fonciers le montant des travaux réalisés, sans être soumis aux plafonds des niches fiscales.

Ce dispositif est particulièrement avantageux pour ceux possédant déjà un bien nécessitant des rénovations. Cela offre une opportunité significative de réduire son imposition tout en valorisant des biens existants.

L’ancien devient incontournable : ce qu’il faut savoir

La fin du dispositif Pinel marque un tournant dans le monde de l’investissement immobilier en France. Ainsi, avec cette disparition et l’absence d’autres dispositifs comparables, les dispositifs disponibles pour l’ancien deviennent essentiels pour ceux souhaitant optimiser leur fiscalité tout en constituant un patrimoine immobilier.

Les dispositifs pour l’ancien, bien que moins médiatisés, apparaissent comme une alternative durable et bénéfique, pour les investisseurs avec leurs opportunités de défiscalisation.

De plus, ils permettent d’améliorer et de préserver le patrimoine immobilier français. Ces mécanismes aident les investisseurs à profiter de réductions fiscales significatives tout en valorisant des biens souvent situés dans des zones attractives.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles