Immobilier commercial vs résidentiel : quel est le meilleur investissement pour 2024 ?

Immobilier commercial vs résidentiel : quel est le meilleur investissement pour 2024 ?

L’immobilier commercial offre aux investisseurs la possibilité d’acquérir des biens destinés à être loués à des entreprises, tandis que l’immobilier résidentiel concerne l’achat de propriétés destinées à être des résidences principales ou secondaires pour des locataires. Cet article met en lumière les différences entre ces deux types d’investissements et identifie le meilleur choix pour l’année 2024.

Comparaison des durées de baux entre les investissements résidentiel et commercial

Dans le domaine de l’investissement résidentiel, les baux ont tendance à être relativement courts, allant de quelques mois à trois ans. Cela peut être avantageux en cas de difficultés avec les locataires, mais cela crée une certaine instabilité lorsqu’il s’agit de remplir les logements en dehors des zones tendues. En revanche, dans le cadre d’un bail commercial ou professionnel, les durées sont plus longues, avec une base de neuf ans pour un local commercial et six ans pour un local professionnel.

Cette stabilité dans les locataires réduit le taux de vacance et le stress lié à la recherche de nouveaux occupants, tout en assurant un flux de trésorerie constant. Cependant, une fois le bail terminé, la recherche de nouveaux locataires peut être plus ardue. Ainsi, tandis que l’investissement résidentiel offre une plus grande variété dans les locataires, le bail commercial garantit une stabilité sur le long terme.

Comparaison des responsabilités du bailleur

Dans le domaine de la location immobilière, les différences entre les statuts du locataire sont significatives. Dans le cadre d’un bail résidentiel, le propriétaire bailleur conserve une certaine autorité, assumant de nombreux travaux tout au long du bail et s’engageant à fournir un logement décent. En revanche, dans le cadre d’un bail commercial, le propriétaire est responsable des réparations majeures telles que la charpente, la clôture et les grands travaux de rénovation.

Lire aussi :  De simple abri à mini-villa de luxe : l'investissement de 7000 euros qui vaut aujourd'hui 5 millions

Cependant, les autres frais peuvent incomber au locataire, notamment ceux liés à l’équipement, à l’embellissement et aux installations sanitaires. Cette répartition des responsabilités favorise le bail commercial, offrant ainsi moins de soucis matériels au propriétaire bailleur.

Faites le choix du meilleur investissement locatif. Obtenez les conseils d’un expert en la matière en remplissant ce formulaire !

Analyse comparative de la rentabilité et de la gestion de l’investissement commercial et résidentiel

Investir dans l’immobilier, qu’il s’agisse de commercial ou résidentiel, implique toujours des risques. En effet, les baux commerciaux sont sensibles aux fluctuations du marché et peuvent conduire à des faillites, tandis que des difficultés personnelles peuvent entraîner des retards de paiement des loyers. Malgré ces risques, l’investissement commercial offre une rentabilité plus attrayante, généralement entre 6 et 12 %, comparée à 1 à 4 % dans le résidentiel.

En termes de gestion, les investissements commerciaux exigent une expertise plus pointue en immobilier et en comptabilité, tandis que les locations résidentielles sont plus simples à rédiger et à gérer. Ainsi, pour la facilité de gestion, l’investissement résidentiel est préférable, tandis que pour la rentabilité, l’investissement commercial est plus avantageux.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles