IFI et crise immobilière comment ajuster votre déclaration face à la baisse des prix

IFI et crise immobilière : comment ajuster votre déclaration face à la baisse des prix ?

Le marché de l’immobilier est en constante évolution et la crise sanitaire a entraîné une baisse des prix dans de nombreuses régions de France. Cette baisse des prix peut avoir un impact sur la déclaration de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière), qui est basé sur la valeur du patrimoine immobilier net imposable d’un contribuable. Si vous êtes redevable de l’IFI, il est important de tenir compte de la baisse des prix de l’immobilier dans votre déclaration.

Une sous-évaluation de votre patrimoine immobilier pourrait entraîner des pénalités en cas de contrôle fiscal, tandis qu’une surévaluation pourrait entraîner un paiement de l’IFI plus élevé que celui auquel vous êtes effectivement assujetti.

La prise en compte de la baisse des prix dans la déclaration d’IFI

Si vous êtes redevable de l’IFI, vous devez déclarer la valeur de votre patrimoine immobilier net imposable au 1er janvier de l’année précédente. Pour cela, vous pouvez utiliser un service gratuit proposé par Bercy appelé « Recherche de transactions immobilières » via votre espace personnel sur impots.gouv.fr.

Ce service vous permet de consulter les prix de vente de biens immobiliers similaires au vôtre dans votre région, afin d’ajuster la valeur de votre patrimoine immobilier en fonction de la baisse des prix.

Attention toutefois à ne pas sous-évaluer votre bien, ce qui pourrait entraîner des contrôles fiscaux et des redressements judiciaires. Il est donc conseillé de faire appel à des professionnels pour vous aider à évaluer la valeur de votre patrimoine immobilier en fonction de la baisse des prix.

Qui peut procéder à une baisse de l’IFI ?

Tout contribuable redevable de l’IFI peut modifier la valeur de ses actifs au moment du dépôt de sa déclaration fiscale si elle ne correspond plus au prix du marché. Toutefois, cette action nécessite une prudence particulière et une justification auprès de l’administration fiscale.

Lire aussi :  Voici les meubles obligatoires dans une location meublée

En effet, si la nouvelle estimation de votre patrimoine vous fait passer sous le seuil de 1,3 million d’euros, l’administration fiscale peut s’alarmer et vous demander de justifier ce changement.

L’évaluation du patrimoine immobilier en baisse

Pour évaluer la valeur de votre patrimoine immobilier en baisse, il est conseillé de se référer aux prix de vente de biens similaires dans le même secteur géographique, en utilisant des sources telles que les sites des notaires de France ou les annonces immobilières en ligne. Vous pouvez également faire appel à un expert immobilier pour obtenir une estimation plus précise.

Il est important de prendre en compte des critères objectifs tels que la localisation, la surface, l’état général et la qualité de la construction pour déterminer la valeur vénale du bien.

En cas de contestation de la valeur déclarée par l’administration fiscale, il appartient au contribuable de justifier la valeur vénale du bien. Il convient donc d’être prudent et rigoureux dans l’évaluation de son patrimoine immobilier en déclin, afin d’éviter des pénalités en cas de contrôle fiscal.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles