CEL une alternative au PEL pour booster votre épargne logement

CEL : une alternative au PEL pour booster votre épargne logement

Vous avez un projet immobilier en tête, mais vous ne savez pas comment épargner pour le financer ? Vous connaissez le plan épargne logement (PEL), mais vous le trouvez trop rigide et peu rémunérateur ? Alors, pourquoi ne pas opter pour le compte épargne logement (CEL) ? Ce livret réglementé par l’État vous offre de nombreux avantages.

Qu’est-ce que le CEL ?

Le compte épargne logement est un produit d’épargne qui vous permet de placer votre argent en toute sécurité, tout en bénéficiant d’un taux d’intérêt garanti.

Depuis le 1ᵉʳ août 2022, son taux est de 1,25 % brut, soit 0,875 % net après prélèvements sociaux. C’est plus que le taux du PEL, qui est de 1 % brut, soit 0,70 % net.

Les avantages du CEL par rapport au PEL

Le compte épargne logement présente plusieurs atouts par rapport au PEL. Il est plus flexible, car il ne vous impose pas de durée minimale de détention ni de montant minimal de versement annuel.

Vous pouvez donc gérer votre épargne comme vous le souhaitez, en fonction de vos besoins et de vos projets.

De plus, vous pouvez retirer votre argent à tout moment, sans perdre vos droits à prêt, contrairement au PEL qui est clôturé dès le premier retrait.

Le CEL est aussi plus avantageux que le PEL sur le plan fiscal. En effet, les intérêts du compte épargne logement sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %, qui comprend 12,8 % d’impôt sur le revenu et 17,2 % de prélèvements sociaux.

Vous pouvez toutefois opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu si cela vous est plus favorable.

Lire aussi :  Comment la fiscalité affecte votre assurance vie en cas de rachat ?

Les intérêts du PEL, quant à eux, sont soumis au PFU dès la première année pour les plans ouverts depuis le 1ᵉʳ janvier 2018, et après 12 ans de détention pour les plans ouverts avant cette date.

Le CEL est donc plus intéressant si vous avez une faible imposition ou si vous souhaitez épargner sur une courte durée.

Procédure pour ouvrir un CEL

Si vous êtes convaincu par les atouts du compte épargne logement, vous pouvez en ouvrir un dans l’établissement bancaire de votre choix, sous réserve qu’il propose ce produit.

Vous devez être majeur ou mineur émancipé, et vous ne pouvez détenir qu’un seul CEL par personne. Cependant, il est possible de cumuler un CEL et un PEL, à condition qu’ils soient ouverts dans la même banque.

Pour ouvrir un CEL, vous devez verser au moins 300 € sur votre compte. Vous recevrez alors un livret qui mentionne les caractéristiques de votre compte épargne logement, notamment le taux d’intérêt, le taux du prêt, le montant de la prime d’État et les conditions de fonctionnement.

La prime d’État est une somme versée par l’État si vous souscrivez un prêt avec votre CEL. Elle correspond à 50 % des intérêts acquis, dans la limite de 1 144 €.

Elle est soumise aux prélèvements sociaux et n’est accordée que pour les comptes épargne logement ouverts avant le 1ᵉʳ janvier 2018.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

En qualité de responsable éditorial, j'apporte ma vaste expérience dans les domaines de l'immobilier et du logement. Mon rôle consiste à partager activement mon savoir-faire, contribuant ainsi à renforcer notre positionnement dans ces secteurs passionnants.

Voir tous les articles