Acheter son premier appartement en étant célibataire bonne ou mauvaise idée

Acheter son premier appartement en étant célibataire : bonne ou mauvaise idée ?

Acheter son premier appartement en étant célibataire suscite souvent des débats parmi ceux qui envisagent de franchir le pas vers la propriété immobilière. D’abord, oui, un célibataire peut envisager d’acheter un appartement. Ensuite, comparer l’achat et la location pour un célibataire à Paris révèle des considérations financières et pratiques essentielles.

Enfin, explorer les avantages de l’accession à la propriété pour un célibataire met en lumière la liberté de choix, la rentabilité financière et la construction patrimoniale que cela peut représenter.

Guide pour acheter son premier appartement en étant célibataire

Acheter son premier appartement en tant que célibataire est une étape importante et réalisable. Il suffit d’avoir les ressources financières nécessaires pour envisager sérieusement un tel projet. En effet, dès que le célibataire dispose d’un compte en banque adéquat et est prêt à s’engager sur le long terme, l’achat immobilier devient une option attrayante. La clé de la rentabilité dans l’achat d’un appartement réside dans la durée de détention du bien.

Chaque loyer économisé contribue à amortir l’investissement au fil du temps. Cependant, se lancer seul dans cet achat immobilier est une aventure qui requiert non seulement une situation financière stable mais aussi une bonne dose de patience et de détermination. Il est essentiel que le dossier financier soit solide et bien préparé, avec une motivation claire pour réaliser ce projet. Être célibataire n’empêche pas d’entreprendre cette démarche ambitieuse.

Achat vs location pour un célibataire à Paris

Voici une analyse de simulation Virgil, pour un célibataire gagnant 60 000 euros bruts par an. Actuellement, il dépense 1 200 euros par mois en loyer pour un appartement de 40m2 en plein cœur de Paris.

Lire aussi :  Un mauvais DPE peut nuire à la vente de votre bien immobilier, explications !

Sur une période de cinq ans, ces 72 000 euros dépensés en loyer seront simplement perdus, sans aucun retour sur investissement. En revanche, si le célibataire envisageait d’acheter, la donne changerait radicalement. Avec ses revenus et un apport initial de 30 000 euros, il pourrait emprunter jusqu’à environ 310 000 euros sur 25 ans.

Cela lui permettrait d’acheter un appartement d’une valeur de 312 000 euros, soit un 35m2 à Paris. Les 1 292 euros par mois qu’il dépenserait pour rembourser son crédit hypothécaire constitueraient un investissement dans son patrimoine, contrairement au loyer actuel qui est perdu.

Les avantages de l’accession à la propriété

Il y a de nombreux avantages pour un célibataire à acheter un appartement. Tout d’abord, il n’y a pas de débats sans fin pour sélectionner son quartier. En plus, il n’y a pas de débat sur les avantages relatifs car on peut faire son propre choix.

On est seul à prendre toutes les décisions et on n’a pas à négocier sur ce qui compte le plus : l’indépendance et la liberté. L’achat sera toujours plus rentable que de voir son argent disparaître chaque mois dans un loyer.

De plus, ce premier appartement constituera un avantage significatif pour établir un patrimoine à l’avenir. Avec le temps, un appartement prend de la valeur, alors il vaut mieux agir tôt.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles