Achat immobilier et prêt relais attention à ce piège qui peut se refermer sur vous !

Achat immobilier et prêt relais : attention à ce piège qui peut se refermer sur vous !

En ce moment, l’achat et la vente immobiliers rencontrent des obstacles. Le prêt relais, qui est censé être une aide efficace pour ces transactions, présente des contraintes.

Pour ne pas en subir l’effet néfaste, des solutions sont quand même proposées.

L’achat immobilier, pas toujours évident

Auparavant, le marché immobilier était très fluide, facilitant les transactions d’achat et de vente. Obtenir un prêt relais était une chose courante, sans inquiétude particulière. Il était possible de disposer d’une somme suffisante pour acheter un bien en toute tranquillité. Cependant, le marché a changé en 2024. L’achat et la vente de biens immobiliers sont devenus un grand défi, nécessitant une longue période d’attente.

Il est désormais indispensable de vendre sa propriété avant d’en acquérir une nouvelle, car posséder deux logements entraîne une augmentation des charges et des taxes, ce qui peut coûter très cher. Le marché immobilier a ralenti depuis 2023, avec une réduction des transactions d’environ -20% et une baisse des prix de -2% à 10%. De plus, les taux d’intérêt ont augmenté quatre fois, ce qui a réduit le pouvoir d’achat des acheteurs.

Prêt relais et ses contraints

Le crédit relais est devenu quasiment inatteignable auprès des banques, bien que certains courtiers en crédit conservent un certain optimisme et pragmatisme. En effet, certains clients peuvent encore y accéder si la convertibilité du bien mis en vente est bien établie et assurée. Cependant, ce type de prêt comporte de sérieuses contraintes.

Tout d’abord, il est limité dans le temps, car il doit être remboursé en moins d’un an. Une prolongation d’un an est négociable dans certains cas, mais il est crucial de tenir compte des délais de vente, qui peuvent s’allonger de manière imprévisible.

Lire aussi :  Comprendre le fonctionnement de la nue-propriété, guide pratique

En outre, ce prêt implique généralement un taux d’intérêt élevé, avec un remboursement de 50% et 70% de la valeur du logement à la banque. Si le prix de la maison est surévalué et qu’une vente n’est pas conclue dans les délais, la personne concernée peut se retrouver dans une situation financière délicate.

Comment éviter les inconvénients du prêt relais ?

Pour éviter les conséquences néfastes d’un prêt relais, il est important de ne pas surestimer la valeur du bien immobilier. Cela peut perturber le plan de financement et conduire à investir plus que nécessaire dans l’acquisition future. De plus, cela peut également entraîner une mauvaise évaluation du crédit relais. Pour éviter ces problèmes, il faut faire appel à un courtier immobilier. Ce professionnel peut faire l’estimation et aider efficacement dans cette démarche.

D’autre part, il est important de ne pas se précipiter dans l’achat. La patience est une arme qui peut éviter des endettements inattendus. Il est préférable d’avoir conclu une vente avant de procéder à un achat. Cela signifie que l’acquéreur n’aura pas besoin de faire appel à un prêt relais ou à un autre mode de financement. En achetant selon le budget disponible, l’acquéreur peut se sentir rassuré et en sécurité financièrement.

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon

En qualité de responsable éditorial, j'apporte ma vaste expérience dans les domaines de l'immobilier et du logement. Mon rôle consiste à partager activement mon savoir-faire, contribuant ainsi à renforcer notre positionnement dans ces secteurs passionnants.

Voir tous les articles