29 millions de foyers éligibles au prêt à taux zéro en 2024 en faites-vous partie

29 millions de foyers éligibles au prêt à taux zéro en 2024 : en faites-vous partie ?

Dans un contexte où l’accession à la propriété reste un objectif pour de nombreux ménages, le prêt à taux zéro (PTZ) émerge comme une opportunité majeure.

En effet, en 2024, pas moins de 29 millions de foyers sont potentiellement éligibles à ce dispositif. Voici tout ce qu’il faut savoir à propos de ce mode d’emprunt intéressant.

Conditions et éligibilité pour l’accession à la propriété

Le prêt à taux zéro (PTZ) offre des conditions avantageuses pour les achats immobiliers, avec une durée de remboursement s’étalant de 10 à 25 ans, en fonction des situations.

Pour bénéficier du PTZ, il faut avoir été locataire depuis au moins 2 ans. Les habitats neufs collectifs (appartements) restent éligibles dans les zones tendues, de même que les logements neufs dans le cadre d’une location-accession, d’un bail réel solidaire ou d’un contrat d’accession à la propriété avec un taux réduit de TVA, accessibles dans toutes les zones.

Dans le cas de l’immobilier ancien, les achats dans les zones détendues peuvent bénéficier du PTZ si au moins 25 % de l’enveloppe est utilisée pour des travaux de rénovation.

Plafonds des revenus pour bénéficier du prêt à taux zéro (PTZ)

Le nouveau cadre du prêt à taux zéro (PTZ) est valide de 2024 à 2027. Pour l’année 2024, cela signifie que le revenu fiscal de référence (RFR) de l’avis fiscal 2023 sur les revenus 2022 est pris en compte. Les zones sont classées de 1 à 4, et la quotité d’opération finançable varie de 50 % à 20 %, impactant ainsi les plafonds de ressources.

Lire aussi :  Vous risquez de payer plusieurs taxes d'habitation si vous ne cochez pas cette case

Pour la zone A, les foyers dont les revenus annuels se situent entre moins de 25 000 euros et 49 000 euros sont éligibles, tandis que pour la zone B1, les revenus annuels doivent être compris entre moins de 21 500 euros et ≤ 34 500 euros.

La zone B2 concerne les foyers avec des revenus annuels de moins de 18 000 euros jusqu’à ≤ 31 500 euros, et enfin, la zone C inclut les foyers dont les revenus annuels vont de moins de 15 000 euros à ≤ 28 500 euros.

les modalités de financement disponibles

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) offre une possibilité de financement pour les projets immobiliers. En zone A, ces plafonds vont de 150 000 euros pour un logement occupé par une seule personne à 360 000 euros pour un logement occupé par cinq personnes ou plus.

En zone B1, les plafonds varient de 135 000 euros à 324 000 euros, tandis qu’en zone B2, ils vont de 110 000 euros à 264 000 euros. Pour la zone C, les plafonds vont de 100 000 euros à 240 000 euros.

La part prise en charge par le PTZ peut varier de 20 % à 50 % du coût total du projet immobilier. Ces quotités dépendent principalement de la situation géographique du bien immobilier, qu’il soit neuf ou ancien, ainsi que de son diagnostic de performance énergétique (DPE).

LAB Urba est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Fondateur du magazine LAB Urba, Justin Malraux apporte un éclairage unique sur les enjeux contemporains de l'immobilier et de l'urbanisme à travers des articles d'actualités

Voir tous les articles