Actuellement, l’urbanisme et l’immobilier sont deux éléments indissociables, surtout dans le domaine de l’investissement. C’est la raison pour laquelle il est important de bien connaitre leur fonctionnement et prendre en connaissance tous les aspects de ces deux éléments. Cet article dévoile les informations essentielles à savoir sur l’urbanisme et l’immobilier.

Qu’est-ce que l’urbanisme ?

Par définition, l’urbanisme regroupe les sciences, les techniques et les dispositions relatives à la structuration, au développement et à l’aménagement des espaces urbains. En d’autres termes, il s’agit de l’ensemble des méthodes et des stratégies de construction et d’aménagement des agglomérations, des villes et des villages qui permettent d’adapter l’habitat urbain aux besoins des êtres humains.

Il a pour objectif d’assurer le bien-être de l’homme et d’améliorer les rapports sociaux dans les zones urbaines tout en protégeant l’environnement. Il faut souligner que dans le cadre des actions qui organisent et aménagent l’espace, le droit des sols est appliqué. Celui-ci regroupe les diverses autorisations préalables, le contrôle de l’utilisation des sols conformément aux règlements de planification et d’urbanisme.

Il est à rappeler que l’urbanisme est un besoin essentiel pour satisfaire au mieux les exigences des personnes qui vivent dans les villes. Il faut que les aménagements respectent les besoins de ceux qui y travaillent, s’y déplacent ou fréquentent ces lieux. Pour information, il existe des professionnels destinés à effectuer les travaux d’urbanisme ainsi que les études théoriques y afférentes ; on appelle ces derniers les urbanistes.

Le métier des urbanistes est une discipline pouvant conjoindre l’architecture et la géographie. C’est la raison pour laquelle les professionnels de la géographie considèrent l’aménagement urbain comme un prolongement de cette discipline. Historiquement, le terme urbanisme est apparu avec l’ingénieur catalan Ildefons Cerdà et son ouvrage « Théorie générale de l’urbanisation » vers 1867. Son apparition en France se situe en 1910 grâce à Pierre Clerget dans une parution dans le Bulletin de la société neuchâteloise des urbanistes.

Quid de l’immobilier

En ce qui concerne l’immobilier, il s’agit d’un terme regroupant toute activité commerciale ou privé relatif aux biens immobiliers. En d’autres termes, il s’agit des activités visant à gérer et négocier les opérations sur les logements, les appartements, les entrepôts, les commerces, les bureaux, les maisons principales et secondaires, etc.

A noter que l’immobilier touche également les activités de logement, de construction, de promotion, de conseil, d’urbanisme, d’architecture, etc. Il est également utile de souligner que l’immobilier peut concerner un terrain nu sans édifice, généralement appelé foncier. Il se rapporte également à un bâtiment ou une partie d’un édifice, quel que soit l’usage (habitation, bureaux, stockage, industriel, etc.).

A l’heure actuelle, le secteur de l’immobilier attire de plus en plus d’investisseurs, et il s’agit de la forme d’investissement la plus fiable. Le marché immobilier, c’est-à-dire l’achat, la vente, la location des biens immobiliers et la réhabilitation sont en forte croissance actuellement. Les ventes immobilières connaissent beaucoup de succès de nos jours.

Les liens entre l’urbanisme et l’immobilier

Il est utile de souligner que l’urbanisme et l’immobilier sont indissociables et complémentaires. L’immobilier concerne l’urbanisme et l’urbanisme touche l’immobilier. Il faut bien savoir que l’urbanisme consiste à concrétiser un projet territorial des collectivités afin de favoriser une homogénéité et un développement socio-économique. Quant à l’immobilier, l’élément le plus important est la valeur des biens immobiliers. Sur ce point de vue, l’urbanisme constitue un facteur important pour le marché immobilier, car le développement urbain, l’implantation et les infrastructures impactent le secteur de l’immobilier.

A ce titre, il est important de s’intéresser à l’analyse de l’état actuel des choses pour pouvoir se projeter dans le développement immobilier ainsi que la valeur des biens actuels et futurs. C’est la raison pour laquelle, l’urbanisme est essentiel dans l’immobilier afin de pousser les propriétaires à développer leurs biens dans le but de rentabiliser leurs actifs. Car il est important de mettre en évidence qu’un bien qui n’est pas exploité ne génère pas de revenus, mais engendre des dépenses. Tout ça pour dire que l’urbanisme est un élément favorisant le développement de l’espace afin de rentabiliser les investissements des villes en infrastructures et services.

Les urbanistes ont, de cette manière, des objectifs économiques plus vastes. Ils sont là pour diversifier les éléments composant l’espace urbaine, protéger l’environnement, assurer une cohésion architecturale et sociale ainsi que mettre en place des plans d’interventions urbaines dans le but de valoriser les biens immobiliers. Ils peuvent par exemple mettre en œuvre un plan particulier d’urbanisme dans un secteur visant à mener le développement de certains usages des biens immobiliers.

Il est utile de souligner que l’urbanisme vise également à s’intéresser aux opportunités du marché immobilier. Dans le cadre d’un projet de construction par exemple, il est judicieux d’inclure la réflexion de l’intérêt des investisseurs à y investir. Il est donc important de savoir que la connaissance d’un milieu et les différents types d’aménagement à effectuer dans cette zone déterminent la réussite dans le développement immobilier.

Généralement, les professionnels de l’urbanisme n’accordent pas beaucoup d’attention aux prix des immeubles construits sur leurs plans. Pourtant, il est utile de mettre en évidence que l’action de satisfaire les personnes concernant leurs lieux d’habitation et la place que leurs appartements occupent dans une ville a des conséquences sur les marchés immobiliers. Il est donc essentiel de mettre en place un urbanisme efficace afin de valoriser la création des immeubles, des espaces libres, des équipements publics… afin de satisfaire les besoins de chacun.

Quid du projet urbain ?

Un projet urbain est assuré par un urbaniste qui participe au développement des villes ou des quartiers en mettant au point des stratégies de planification et d’aménagement de l’espace. Le projet urbain est à la fois une procédure d’accord en commun visant à définir et mettre en œuvre des plans d’aménagement sur un territoire donné. Il rassemble tous les partenariats civils et les institutions concernées dans le but d’un développement urbain durable.

Pour ce faire, il doit suivre l’urbanisme réglementaire, un document de planification respectant la législation dictée par le droit de l’urbanisme. En d’autres termes, un projet urbain doit suivre les possibilités de construction, de rénovation, d’aménagement et de développement sur une zone précise.

Le but de respecter le droit de l’urbanisme est d’obtenir la cohérence sur l’ensemble du territoire. Le projet urbain est essentiel pour transformer les formes de la société, comme l’augmentation du nombre des habitants en ville par rapport au nombre total de la population. Il s’agit d’une procédure de développement des villes et de concentration de la population.

Il est également utile de souligner qu’il peut s’effectuer autour d’une ville déjà existante en raison de son attractivité, de son patrimoine culturel et historique, de ses capacités commerciales ou industrielles, etc. Par exemple, il est possible de mettre en place un projet urbain autour des ports ou des industries ayant de fortes ressources minérales, énergétiques ou humaines.

Les règlements régissant l’urbanisme

L’urbanisme nécessite l’application de certaines règles afin d’éviter que tout le monde fasse n’importe quoi. Le service urbanisme et aménagement est le premier intermédiaire du service public. Il a pour rôle d’autoriser et contrôler les rénovations ainsi que toutes les constructions de bâtiments et de maison liées à l’urbanisation. Il existe également l’Office d’autorité administrative des travaux d’édification et de démolition des immeubles en ruine.

L’établissement des règles d’urbanisme a pour objectif d’organiser et harmoniser la vie sociale afin que chacun respecte son cadre de vie, son voisin, l’environnement, le paysage et le patrimoine d’un territoire donné. C’est la raison pour laquelle, il est important de mettre en place un outil de planification pour délimiter le cadre de développement urbain et préserver le patrimoine naturel et bâti d’une zone.

Il est également utile de bien définir les usages d’un territoire comme le type d’occupation, les espaces protégés, les réserves foncières pour équipements ou voirie, etc. Les règlements relatifs à l’urbanisme ont également pour but de préserver une certaine physionomie de la ville, de définir les règles de possibilité de construction, de hauteur, de distance par rapport au voisin et par rapport à la rue, à l’accès, la voirie, etc.

En plus, le service urbanisme est l’entité responsable de l’application des droits des sols. Par définition, il s’agit de l’ensemble des mesures légales applicables dans un territoire donné ou dans un pays lié à la construction immobilière. En d’autres termes, il s’agit des mesures prises pour la protection des patrimoines historiques, des biens publics. Les droits des sols ont également été mis en place dans le but de contrôler les risques liés à la construction. Il est important de souligner qu’une autorisation de construction d’un bâtiment n’est attribuée qu’après des contrôles du service d’urbanisme pour protéger les biens communs.

Une personne souhaitant construire une maison doit posséder une autorisation de construire selon les droits des sols. Si la construction suit les règlementations en vigueur après une intervention du service, la personne obtient un certificat. Elle recevra également le permis d’aménager et de construire. À noter qu’il faut soumettre les dossiers à temps et bien suivre les règlementations en vigueur. Son délai d’obtention varie selon l’envergure de la construction, et peut prendre un à plusieurs mois. Mais cette durée peut être prolongée si l’infrastructure à construire touche une zone protégée.

En plus de l’autorisation de construction, le service d’urbanisme a le rôle de s’assurer de la conformité des éléments administratifs de la construction d’un bâtiment ou d’une rénovation. Il est considéré comme des polices administratives qui s’engagent à effectuer des rappels à l’ordre et des contrôles sur la construction pour que celle-ci suive les normes en vigueur. Il peut s’agir, par exemple, de la réglementation thermique, les plans de prévention du bruit dans l’environnement, etc. Ce service d’urbanisme vérifie également les règles relatives au Code civil et au code de la construction et de l’habitation. Il s’agit notamment des règles de sécurité, d’hygiène, de confort de l’immeuble en construction ainsi que le respect des droits du voisinage.

L’importance de l’urbanisme

Du point de vue économique, l’urbanisme constitue l’un des critères de réussite d’un pays selon la directrice du développement urbain à la banque mondiale, Abha Joshi-Ghani. Car il faut souligner que l’urbanisation est considérée comme l’un des meilleurs moyens contribuant au développement d’un territoire donné.

Il faut rappeler que la majorité de la population d’un pays vit dans les villes, et c’est la raison pour laquelle il est important de mettre en place une bonne stratégie d’urbanisation. Car personne n’est sans savoir que les villes ont de nombreuses potentialités par rapport aux autres régions d’un pays. Depuis des années, les villes du monde entier ne cessent de connaitre une forte croissance. Il est donc nécessaire de mettre en place un projet d’urbanisme pour permettre aux citadins de vivre en harmonie étant donné que cette explosion urbaine va encore continuer.

L’urbanisme est nécessaire pour permettre aux autorités compétentes de mettre en place une meilleure planification urbaine, une politique foncière bien déterminée ainsi qu’un programme d’investissement dans les logements, les infrastructures et les services élémentaires comme l’eau potable, l’électricité, la collecte des déchets et l’assainissement. Ce sont tous des critères à ne pas prendre à la légère dans le monde d’aujourd’hui.

Il est important de savoir que bon nombre de nouveaux arrivants remplissent chaque année les villes partout dans le monde. Le secteur urbain est donc un point important à ne pas minimiser actuellement. La planification urbaine constitue donc une force précieuse pour que les autorités compétentes réalisent un développement durable. C’est un moyen de faire la différence.

Les avantages de l’urbanisme et de l’immobilier

Le processus de l’urbanisme présente de nombreux avantages pour les individus, les familles et les entreprises. Tout d’abord, l’urbanisme et les projets d’aménagement citadin rendent la vie quotidienne plus facile grâce à la commodité des biens immobiliers et des services. D’une manière générale, avec un bon plan d’urbanisation, l’accès à la santé publique et aux soins de santé en général est plus facile dans les zones urbaines.

A rappeler que le processus d’urbanisation contribue également à l’accroissement de la productivité et permet de résoudre de nombreux problèmes sociaux de la société. Il est à remarquer que les personnes vivant en zone urbaine ont tendance à gagner leur vie en raison de la disponibilité d’un plus grand nombre d’emplois. Dans les zones urbaines, il existe de meilleures possibilités de relancer l’économie. Les gens sont plus proches des entreprises et des industries.

Par ailleurs, le regroupement étroit de personnes permet une intégration sociale et culturelle à un niveau qui n’est pas disponible pour les populations étendues des zones rurales.

En plus, les infrastructures dans les zones urbaines permettent d’effectuer de meilleurs investissements dans le secteur de l’immobilier. L’urbanisation offre de réelles opportunités économiques dans ce secteur. La plupart des zones urbaines ont de bonnes infrastructures contrairement aux zones rurales. Ce qui constitue un autre facteur favorisant le succès des investissements immobiliers. Car il est important de rappeler que plus l’économie dans les zones urbaines augmente, toute la population qui y habite ou qui y transite bénéficie des améliorations internes et des infrastructures aménagées, soit par une assiette fiscale plus riche, soit par la concurrence entre organisations privées.

En outre, l’urbanisme permet d’avoir un plus grand choix de logements. Il ne faut pas oublier que la croissance des zones urbaines dominées par les maisons individuelles, principalement adaptées aux ménages familiaux, offre plus d’options en termes de choix de logements et de disponibilité pour la location.

Les inconvénients de l’urbanisme

Il est important de savoir que l’aménagement du territoire et les différentes constructions immobilières peuvent avoir des impacts sur l’environnement et la qualité de vie. Il n’est pas rare de voir un niveau de pollution élevé dans les grandes villes en raison de la circulation, de la congestion des véhicules et de la mauvaise collecte des déchets. Il est utile de rappeler que certaines villes dépassent souvent la capacité naturelle d’absorber les déchets, ce qui peut nuire à la santé de leurs habitants. Les villes exigent des terres, de l’eau et des ressources naturelles disproportionnées par rapport à la surface qu’elles occupent en raison des revenus et de la consommation élevés et de la grande taille de la population.

En outre, il est également important de souligner que les prix ​​des maisons, des immeubles, des appartements ainsi que leur location sont assez élevés dans les zones urbaines. A noter que le prix de la maison est l’un des principaux éléments affectés par l’agglomération urbaine. Ainsi, vivre dans une grande ville coûte toujours plus cher que dans les petits centres urbains. Le coût de la mobilité est plus élevé dans les grandes villes, un facteur qui influence de manière déterminante le prix du logement.

Et enfin, généralement, il y a moins de terres cultivables et exploitables dans les villes. Il est utile de souligner que les populations qui y habitent augmentent, et leurs besoins en terrains pour construire des maisons augmentent également. A côté de cette explosion généralisée, le nombre des industries part à la hausse également, réduisant ainsi les terres pour l’agriculture. Les différentes constructions rendent les terres rares. Et cette raréfaction des terres rend leurs coûts d’acquisition élevés.